transformation digitale

 

Une étude a récemment évalué les salariés dans leurs tâches quotidiennes. Il semble que l’inefficacité soit au cœur du sujet. NOVALINK revient sur les 12 enjeux de transformation digitale des petites et moyennes entreprises.

Inefficacité au travail : deux constats

D’après cette étude, l’usage de programmes informatiques ne peut pas répondre à 50% du temps de travail sur une journée.

De plus, les interfaces de communication inter logicielles, bien qu’elles soient de plus en plus développées, ne permettent pas assez de communication entre les différentes applications métiers.

Ces manquements provoquent ainsi la surutilisation des outils bureautiques, qui éloignent les entreprises de la véritable transformation digitale.

Les 12 enjeux de la transformation digitale des PME/TPE

  • L’expérience utilisateur ou UX (user experience)

Très connu en Webmarketing, le but est de remettre l’utilisateur au centre du processus pour créer de la valeur. Dans le cadre d’une entreprise, le salarié devra être au cœur du processus pour assurer le bon fonctionnement en interne des outils informatiques.

  • La sécurité

Dans le cadre de la RGPD, l’objectif est de protéger les données des clients et des salariés, mais aussi des systèmes informatiques. Les salariés sont de plus en plus nomades et utilisent leur matériel personnel à des fins professionnels et inversement. La sécurité doit être renforcée dans nouveau contexte de travail.

  • L’attractivité

L’objectif est de dynamiser l’image employeur pour attirer et retenir les talents, concilier les exigences des nouvelles générations et les nouveaux usages avec les contraintes des organisations, en proposant des outils et services pour une UX plus fluide et intuitive, « comme à la maison ».

  • L’innovation

Aucune transformation digitale n’est possible sans innovation ! A chaque société de le mettre au service des métiers et de la productivité collective et individuelle.

  • L’anticipation des besoins métier et de l’obsolescence

L’entreprise devra se projeter tout en gérant l’existant (l’IT patrimonial ou « legacy »). Le plus complexe reste de choisir, dans un contexte incertain et fortement évolutif, des solutions sur le marché adaptées à l’organisation.

  • La rationalisation

La rationalisation va permettre d’identifier les besoins et de segmenter les populations et usages associés (profiling). Cela permettra également de gérer l’IT bimodale : trier les applications, simplifier les solutions et penser « parcours utilisateurs ».

  • La transformation inclusive

Le but est d’embarquer l’ensemble des salariés pour les pousser à participer et ainsi faciliter le changement en s’appuyant sur l’encadrement et les dirigeants.

  • La méthodologie

L’ensemble de la société devrait être engagée en mode projet dans la modernisation des services et des usages, afin de partager la nouvelle vision de l’entreprise.

  • L’indépendance et l’adaptabilité

Pour que les solutions choisies soient efficaces, il faut qu’elles soient adaptables. Ainsi, vous devez vous assurer de la réversibilité des solutions choisies, de leur interopérabilité et de leur bonne intégration aux systèmes informatiques et usages de l’entreprise, dans une démarche d’amélioration continue.

  • L’optimisation

Pour optimiser au mieux vos solutions, nous vous conseillons d’aborder l’investissement financier réalisé dans l’environnement de travail, en prenant en compte l’intégralité des coûts (d’acquisition, de détention et de support, etc, mais aussi les coûts indirects et « humains » d’adoption).

  • La conciliation

La conciliation est primordiale pour gérer les injonctions paradoxales : exigences utilisateurs vs obligations de sécurité/conformité et de maîtrise budgétaire. Il faut donc placer le curseur entre un modèle monolithique (uniformisation des outils, interdiction de certains process) vs un modèle « permissif » (foisonnement contrôlé des outils, notamment par l’autorisation de dispositifs personnels).

  • L’évaluation

La mesure est essentielle pour savoir si cette transformation digitale est profitable pour votre entreprise. Vous devrez ainsi mesurer le ROI, les coûts évités, les impacts sur l’image de marque employeur, sur la performance globale et individuelle, la satisfaction utilisateurs et communiquer sur les résultats auprès de vos salariés.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour bien réaliser votre transformation digitale. Faites-vous accompagner par des professionnels et contactez-nous pour plus d’informations.

 

Restez connecté !

Restez connecté !

Recevez nos dernières actualités !

You have Successfully Subscribed!